Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Richard Mille se montre "ambitieux" pour 2018 (archives).

KEYSTONE/SANDRO CAMPARDO

(sda-ats)

Richard Mille veut continuer de croître. La marque horlogère des Breuleux (JU) table sur une augmentation de quelque 15% de ses ventes cette année.

"Ex-factory, nous avons réalisé 225 millions de francs (ndlr, de chiffre d'affaires) en 2016, près de 260 millions en 2017 et nous prévoyons près de 300 millions en 2018", relève Richard Mille à propos de son entreprise, dans une interview accordée au magazine Watch Around. En volume également, une progression de 15% est prévue sur un an. Une croissance jugée "ambitieuse" par le patron et fondateur de la marque.

Richard Mille explique que ses montres continuent de faire face à une forte demande, supérieure aux capacités de production. "Certains détaillants n'ont plus de stock et cela nous oblige aussi à repousser l'ouverture de certaines boutiques", note-t-il.

Malgré son succès, Richard Mille ne veut pas déroger à sa philosophie. "La marque est née (ndlr, en 2001) de la certitude que la haute horlogerie devait s'ouvrir au monde du sport, du lifestyle, de la femme. Et c'est exactement ce que l'on fait depuis le début", souligne-t-il, bien décidé à rester "des trublions dans ce métier."

La marque jurassienne, qui sponsorise de nombreux sportifs, dont le numéro un mondial du tennis Rafael Nadal, va encore beaucoup investir pour développer sa notoriété. Le budget communication s'est monté à 50 millions de francs en 2017 pour passer à 60 millions cette année, relève Richard Mille.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS