Le gestionnaire de marques de luxe Richemont a profité au premier semestre 2018/19, clos à fin septembre, de l'acquisition de la plateforme de vente en ligne Yoox Net-A-Porter.

Le groupe genevois a vu son bénéfice net s'envoler grâce à cette opération. Le reste de la performance se situe bien en dessous des attentes.

Le chiffre d'affaires s'est étoffé de 21% sur un an, à 6,81 milliards d'euros (7,78 milliards de francs), indique vendredi Richemont. A taux de change constants, la progression s'élève à 24%. La société revendique de la croissance dans la plupart des régions et dans tous les domaines d'activité.

Le résultat d'exploitation (Ebit) s'est inscrit à 1,13 milliard d'euros, soit une contraction de 3%. La marge Ebit a plongé de 4,1 points à 16,6%.

Les coûts liés aux acquisitions de Yoox Net-A-Porter et watchfinder, intégrés au groupe respectivement en mai et en juin, se sont élevés à 159 millions. Sans ces effets, la marge aurait atteint 21,1%, précise le communiqué.

Le bénéfice net semestriel a été plus que doublé (+131%) à 2,25 milliards. Richemont a profité de la réévaluation de Yoox Net-A-Porter pour doper cet indicateur.

Les chiffres non audités de Richemont s'avèrent clairement inférieurs aux prévisions du consensus AWP, le bénéfice mis à part.

A fin septembre, les liquidités nettes atteignaient 1,58 milliard d'euros, contre 4,61 milliards douze mois auparavant.

Le groupe ne fournit aucune prévision chiffrée pour le reste de l'exercice.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.