Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré la force du franc, Ricola compte poursuivre le développement de son site de Laufon, où sont notamment produits les célèbres bonbons aux herbes (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Ricola a également fait les frais du franc fort l'année dernière. Le chiffre d'affaires du fabricant bâlois de bonbons et infusions aux plantes a reculé de 2,1% comparé à 2014, à 294,7 millions de francs.

Corrigées des effets de change, les ventes progressent néanmoins de 2,4% sur un an, a indiqué mardi le groupe basé à Laufon (BL). Ricola, qui réalise plus de 90% de son chiffre d'affaires à l'étranger, a été touché "de plein fouet" par l'appréciation du franc, mais n'a pas été "pris au dépourvu", relève le directeur et président de l'entreprise Felix Richterich cité dans le communiqué.

La région Amérique du Nord a gagné en importance l'an dernier. Elle a pu inscrire des résultats favorables grâce à la bonne marche des affaires aux Etats-Unis, le développement du marché mexicain et la création d'une filiale au Canada. Le marché asiatique a aussi connu une évolution positive, aidé notamment par la Chine.

L'Europe reste le principal marché de l'entreprise. Ricola a pu y accroître ses parts de marché malgré des rapports de change difficiles, selon le communiqué.

Ricola, qui fêtait ses 85 ans en 2015, se veut positif pour l'année en cours. Plusieurs nouveaux produits se trouvent dans son pipeline et sa présence sur les marchés internationaux devrait être renforcée. Malgré un contexte monétaire difficile, Felix Richterich se dit convaincu que son entreprise pourra poursuivre ses investissements en Suisse, notamment sur le site de Laufon.

ATS