Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Rien n'arrête un Zurich appliqué

Trois matchs, 9 points: Zurich fait le plein en Europa League! Jeudi, il a réalisé l'exploit en battant 3-2 le Bayer Leverkusen, et s'est ainsi rapproché de la qualification.

Le FCZ n'avait aucun complexe à avoir: au fond, avec 6 points en deux matchs, il avait fait aussi bien que son adversaire du jour jusqu'ici. Il fallait simplement montrer qu'il avait les arguments pour rivaliser sur tout un match.

Mission accomplie. Car, avec une possession moindre, Zurich a été très juste lorsqu'il a eu le ballon. Cela a été possible grâce à une exploitation totale des largesses offertes par la défense du Bayer.

Domgjoni (3e) et Odey (27e) ont d'abord perdu leur duel face au gardien Hradecky. Avant que Kevin Rüegg ne s'offre un petit festival. A 20 ans, celui qui a porté le brassard de capitaine jeudi a réalisé un petit pont sur Sven Bender avant d'adresser un centre parfait pour Antonio Marchesano, qui n'a eu plus qu'à conclure (44e). Un assist donc pour Rüegg, mais surtout la confirmation d'un talent certain, qu'il démontre depuis un an et demi sur la scène nationale.

A la 58e, c'est Toni Domgjoni qui a pu conclure une nouvelle action zurichoise. Avant que Stephen Odey ne soit à la réception d'un superbe jeu à trois initié par Marchesano et poursuivi par un centre de Pa Modou (77e).

Entre-temps, le FCZ a notamment fait l'étalage de son application défensive. Les hommes de Ludovic Magnin contrôlaient bien l'axe du terrain, de façon à bloquer les relations vers Kai Havertz, la nouvelle pépite du football allemand.

A deux points des 16es

La concentration n'a manqué que durant trois minutes, entre la 50e et la 53e. C'est à cet instant que Karim Bellarabi est entré en scène. Sur un schéma similaire, l'ailier du Bayer Leverkusen a été décalé à deux reprises sur son côté droit. A chaque fois, il a frappé fort au premier poteau, dans un angle pourtant fermé. Un choix judicieux, car Yannick Brecher, le portier zurichois, n'y a vu que du feu les deux fois.

Une rare péripétie, à l'instar du but annulé à Sven Bender pour une faute à la 94e. Avec ce succès, Zurich est en effet très proche de la qualification en 16es de finale. Avec le match nul entre Larnaca et Ludogorets Razgrad (1-1), il ne lui manque que deux points à prendre sur les trois derniers matchs pour en être assuré.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.