Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - La Suisse ne dispose plus que d'une équipe masculine de seconde zone. Le constat est cruel, mais il s'impose après la nouvelle déconfiture des skieurs helvétiques dimanche en géant à Beaver Creek.
A l'issue d'une course survolée par l'Américain Ted Ligety, Carlo Janka est le seul des huit Suisses en lice à être entré dans les points. Le Grison n'en tirera toutefois aucune gloire, lui qui a dû se contenter d'une lointaine 24e place, à près de cinq secondes du vainqueur.
L'autre leader de l'équipe, Didier Défago, été éliminé dès les premières portes. Le Valaisan avait pourtant soulevé quelques espoirs après sa 10e place de vendredi en descente. Las, il n'a pas confirmé ce week-end, ni lors du géant dominical ni lors du super-G de samedi (16e place).
Les Suisses largués, il a fallu dépoussiérer les livres d'histoire pour retrouver la trace de telles débâcles: plus mauvais super-G des Suisses depuis novembre 2003 (Paul Accola 16e à Lake Louise), plus mauvais géant depuis février 2004 (Défago 25e à Kranjska Gora).
Après 7 des 35 courses de la saison, il faut remonter à la 20e place du classement général de la Coupe du monde pour retrouver un Suisse (Défago). Tout simplement indigne pour une nation de ski alpin. Reste à savoir comment les hommes entraînés par Osi Inglin vont pouvoir rebondir, sachant que le manque de confiance semble actuellement le gros problème des Helvètes.
Tandis que les Suisses nagent en plein marasme, d'autres équipes ont le sourire. C'est le cas par exemple des Américains, qui ont pu apprécier dimanche une nouvelle démonstration de Ted Ligety, vainqueur avec 1''76 d'avance sur l'Autrichien Marcel Hirscher.
Maître du géant depuis cinq ans, le coureur de Park City n'a pourtant jamais été aussi dominateur qu'en ce début de saison. Pour mémoire, il avait déjà écrasé la concurrence lors du géant inaugural de Sölden (Aut), avec 2''75 de marge sur son dauphin.
Parti avec le dossard no 1, Ligety a tué d'entrée tout suspense en claquant un temps canon. Largement en tête après la manche initiale (0''78 d'avance sur Hirscher), il a encore creusé les écarts lors de son second passage pour s'offrir le 13e succès de sa carrière en Coupe du monde, le 3e à Beaver Creek.
Au classement général de la Coupe du monde, Aksel Lund Svindal a conservé la tête. Auteur d'une grosse faute en première manche (17e chrono), le Norvégien a réussi un second tracé de rêve pour bondir à la 6e place finale.
Avant l'étape de Val d'Isère (Fr) du week-end prochain (géant + slalom), Svindal possède 80 points d'avance sur Ligety, 180 sur Hirscher et 205 sur Jansrud. La bataille entre les quatre hommes pour le grand globe de cristal est bel et bien lancée, et elle promet d'être belle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS