Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le sommet de l'ONU Rio+20 doit permettre d'avancer vers une agriculture écologique durable, estime l'ONG Biovision au terme d'une conférence organisée mardi à Berne. Elle appelle à l'établissement d'un groupe d'experts sur cette question, comparable au GIEC dans le domaine du climat.

Avec plus de 100 autres organisations, elle exige que l'agriculture soit traitée comme un sujet central lors du sommet de l'ONU prévu fin juin, précise un communiqué publié mardi au terme de la conférence. Vingt ans après le Sommet de la terre de 1992, ce sommet aura pour thème l'économie verte et la gouvernance pour un développement durable.

L'agriculture et la production alimentaire sont la base de l'économie verte, a dit mardi le responsable du secteur agriculture durable internationale à l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG), François Pythoud. L'OFAG est favorable à différents types d'agricultures basées sur des exploitations familiales.

Acteurs centraux

En 2008, un rapport international basé sur les évaluations de 400 experts avait déjà conclu que les petits paysans constituent les acteurs centraux d'une agriculture durable. Cette mesure contribue aussi à la lutte contre la pauvreté, ont dit mardi le CEO de Biovision et un responsable du Centre interdisciplinaire pour le développement durable et l'environnement (CDE).

L'accès au savoir agro-écologique doit être renforcé, a estimé de son côté le directeur de l'Institut de recherche sur l'agriculture biologique (FiBL). Il doit permettre d'augmenter les rendements sans que les paysans aient à s'endetter pour acheter des semences et des pesticides hors de prix. Des études sur cette question doivent être présentées à Rio.

De son côté, Biovision sensibilise 4 millions d'agriculteurs au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda et en Ethiopie. Elle insiste sur l'agriculture biologique, la prévention des maladies, la création de revenus et la protection de la nature.

ATS