Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rio de Janeiro - La démolition des maisons de zones à risque a commencé dans huit favelas de Rio de Janeiro. But de l'opération: éviter une nouvelle tragédie après les pluies et glissements de terrain qui ont tué 229 personnes dans tout l'Etat brésilien.
Le nombre de personnes tuées en raison des pluies s'est élevé à 146 à Niteroi - près de Rio de Janeiro - et 63 dans la capitale, ont indiqué les pompiers. Les forces de l'ordre sont toujours à la recherche d'environ 200 personnes ensevelies à la suite de glissements de terrain à Niteroi.
Le maire de la ville Eduardo Paes a confirmé une nouvelle politique de destruction des maisons situées dans les zones à risque. Il a ajouté qu'environ 4000 familles habitant dans sept autres quartiers déshérités devront les quitter dans les jours à venir.
Selon M. Paes, environ 10'000 logements de Rio de Janeiro sont situés dans des zones à risque, le plus souvent des bidonvilles construits illégalement à flanc de colline. La ville compte mille favelas, où vivent près d'un tiers des six millions d'habitants intra-muros.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS