Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La météo ensoleillée des derniers jours, avec des températures exceptionnellement hautes pour la saison, implique un risque accru d'incendie de forêt (archives).

KEYSTONE/TI-PRESS/GABRIELE PUTZU

(sda-ats)

Si les températures estivales de ces derniers jours ont ravi les amateurs de grillades, ils sont priés de faire preuve de prudence, car le risque d'incendie de forêt a également pris l'ascenseur. Dans plusieurs régions du pays, le danger est marqué.

Le mercure a allégrement franchi vendredi la barre des 25 degrés dans pratiquement toute la Suisse sous 800 mètres. Sion a remporté le record de la journée avec pratiquement 29 degrés, selon SRF Meteo. A Genève, le thermomètre a grimpé jusqu'à 25,4 et à Lugano 25,2. Ces températures élevées pour la saison devraient se prolonger le week-end, une situation exceptionnelle depuis 2007.

Une partie de l'Arc jurassien, le canton de Berne, le Tessin, une partie des Grisons et la plaine du Rhône figurent parmi les régions qui présentent un niveau de risque d'incendie de 3 sur 5, selon le portail des dangers naturels de la Confédération.

Jeudi, le canton de Neuchâtel a lancé un avis de prudence pour l'ensemble de son territoire. Il recommande à la population de renoncer à faire du feu en plein air en cas de vent fort et de rafales, de ne jamais laisser un feu sans surveillance et de ne pas jeter de mégots ou d'allumettes. Le canton de Berne préconise lui de ne faire des grillades que dans des foyers prévus à cet effet.

Un incendie de forêt à Champ du Moulin (NE) a détruit mercredi une zone d'environ 500 m2. Selon le parquet régional de Neuchâtel, des promeneurs qui faisaient une grillade le long d'un sentier sont à l'origine du sinistre.

Le même jour, les flammes ont pris d'assaut la forêt au-dessus de Gléresse (BE), entre Bienne et La Neuveville. L’incendie a nécessité l'engagement de deux hélicoptères et de plusieurs corps de sapeurs-pompiers. Jeudi, la zone sinistrée étaient toujours sous surveillance. Là aussi, la piste d'une négligence humaine est privilégiée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS