Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A Genève, depuis quelques années, la situation se détend légèrement sur le marché de l'immobilier (photo prétexte).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Les marchés immobiliers dans le monde sont à nouveau en surchauffe. Les prix sont surévalués dans certains centres urbains, estime UBS. A Genève et Zurich, la tension demeure, mais dans une moindre mesure.

Quelques années à peine après la dernière grande vague de corrections dans le secteur mondial de l'immobilier, les surévaluations se sont accentuées dans la plupart des villes, révèle le "Global Real Estate Bubble Index" publié mardi par UBS.

Sur les dix-huit villes examinées par les experts de la grande banque, le risque de bulle est le plus prononcé à Vancouver. Suivent Londres, Stockholm, Sydney, Munich et Hong Kong.

Depuis 2011, les prix des logements dans les villes à risque de bulle ont augmenté de près de 50% en moyenne, explique Claudio Saputelli, responsable de l'immoblier mondial chez UBS, cité dans le communiqué. Dans les autres centres financiers, le renchérissement n'a pas dépassé 15%.

Zurich plus cher que Genève

En Suisse, Genève se fait dépasser par Zurich, où après une pause, les valorisations ont recommencé sur les douze derniers mois. Mais les deux cités helvétiques sont encore loin d'une bulle, estiment les économistes d'UBS.

Dans l'ensemble, les prix des logements y sont plus abordables que dans la plupart des autres centres financiers analysés dans le cadre de l'étude. Zurich affiche même les prix locatifs les plus bas. Quant à Genève, qui a frôlé la bulle il y a quatre ans, la situation se normalise progressivement, démontre l'étude.

Cette évolution suggère que la demande spéculative diminue. Mais les taux d'intérêt extrêmement bas et l'activité de construction quasi inexistante ont empêché une correction plus marquée, selon les experts d'UBS.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS