Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des attentats avec des "armes chimiques ou bactériologiques" sont possibles en France, a déclaré le 1er ministre français Manuel Valls lors d'un discours à l'Assemblée nationale. Il a demandé la prolongation de l'état d'urgence, six jours après les attentats de Paris.

Il est "plus que jamais" temps d'adopter le fichier européen des passagers aériens", a aussi affirmé le Premier ministre. Cela "afin de garantir la traçabilité des déplacements y compris à l'intérieur de l'Union. C'est une condition de notre sécurité collective", a-t-il ajouté.

"Nous sommes en guerre ! Pas une guerre à laquelle l'Histoire nous a tragiquement habitués. Non, une guerre nouvelle - extérieure et intérieure -, où la terreur est le premier but et la première arme", a-t-il martelé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS