Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Eren Derdiyok n'a pas été victime de calomnie de la part d'un témoin d'une bagarre à laquelle il aurait participé, estime la Cour suprême du canton de Zurich. Le joueur de l'équipe nationale de football avait attaqué son délateur pour atteinte à l'honneur.

Les faits remontent à 2009. Selon le témoin qu'Eren Derdiyok attaquait en justice, le footballeur aurait blessé un client d'une boîte de nuit zurichoise à la tête avec une bouteille. Le joueur du Bayer Leverkusen a été lavé dans cette affaire. L'enquête ouverte contre lui a été classée en raison des déclarations peu crédibles des témoins à charge.

Eren Derdiyok a du même coup attaqué le témoin en justice. Celui-ci a été acquitté une première fois en juin 2011 par le Tribunal de district de Zurich. Les juges cantonaux ont confirmé vendredi ce jugement en seconde instance, suite à l'appel déposé par le footballeur de 27 ans. Ce dernier doit désormais payer les frais de justice et verser 500 francs de dédommagement à l'accusé.

ATS