Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les clients paieront des factures moins élevées depuis Antibes en France (photo) que depuis les Etats-Unis ou la Thaïlande (archives).

KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN NOGIER

(sda-ats)

Pour de nombreux voyageurs, les taxes de téléphonie mobile élevées à l'étranger sont un motif d'énervement. Les clients prepaid doivent particulièrement passer à la caisse.

L'association alémanique de défense des consommateurs (SKS) et le comparateur dschungelkompass.ch ont analysé les coûts de roaming pour les utilisateurs de téléphones mobiles dans les destinations de vacances privilégiées des Suisses. Pour la comparaison, ils ont analysé 4 appels en Suisse à 2 minutes, 10 appels entrant à 2 minutes, 14 SMS et le téléchargement de 190 mégabits de données.

Ceux qui vont avoir la facture la plus salée sont les clients de Salt avec un abonnement prepaid, sans option supplémentaire. Ils devront payer pour les prestations ci-dessous 3652 francs. Les clients de Sunrise devront débourser 223,40 francs et ceux de Swisscom 98,28 francs.

Les clients qui ont une option d'abonnement additionnelle pour l'étranger voient leurs coûts se réduire. Avec ce modèle de facture, ils paieront 53,20 francs chez Sunrise, 32,70 francs chez Salt et 27,78 francs chez Swisscom.

Attention à la durée de l'offre

Pour les détenteurs d'un abonnement de 60 francs, sans option supplémentaire, les clients de Sunrise vont payer le plus cher avec 223,40 francs. Les clients de Salt paieront 31,90 francs pour autant qu'ils aient conclu leur contrat après le 30 mai. Avec un forfait conclu avant cette date, ils devront débourser 423,90 francs.

Selon les destinations, les différences de prix peuvent également beaucoup varier. La même prestation, qui coûtera 31,90 francs pour des clients de Salt en France, se montera à 2934,70 francs en Thaïlande et à 2895,50 francs aux Etats-Unis et au Canada.

L'offre de Salt est également peu favorable aux clients en matière d'abonnement additionnel. En fait, l'offre ne dure que pour une période déterminée qui commence le 10 du mois pour s'arrêter au 9 du mois suivant. Ainsi un client qui conclut une option additionnelle le 5 juillet n'en profitera que jusqu'au 9 juillet et ensuite il payera automatiquement de nouveau plein tarif.

ATS