Navigation

Robots tueurs: première réunion sur leur possible interdiction

Ce contenu a été publié le 12 mai 2014 - 14:18
(Keystone-ATS)

La première réunion internationale d'experts sur les "robots tueurs" s'ouvre mardi à Genève. Les Etats doivent discuter de l'impact de ces nouvelles armes et d'éventuelles mesures à prendre. Des ONG ont plaidé lundi pour leur interdiction, le CICR pour un examen juridique complet.

"Il est inconcevable que l'être humain transfère la décision de tuer à des machines", a déclaré à la presse la Prix Nobel de la Paix Jody Williams, cofondatrice il y a un an de la Campagne pour interdire les robots tueurs.

Sérieuses inquiétudes du CICR

"Nous espérons que le début de ce processus aboutira à l'adoption d'un nouveau traité international interdisant ces armes", a affirmé pour sa part Steve Goose, directeur de la division Armes à Human Rights Watch (HRW).

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a souligné de son côté "les implications profondes des armes entièrement autonomes pour le futur de la guerre". Il a demandé aux gouvernements d'examiner tous les aspects juridiques de ces armes pour être sûrs qu'elles soient utilisées en accord avec le droit international humanitaire.

Jusqu'à vendredi

"De sérieuses inquiétudes existent sur le fait de savoir si les armes entièrement autonomes peuvent procéder à des jugements complexes et dépendant des circonstances, par exemple distinguer entre un civil et un combattant, ou annuler une attaque ayant des effets disproportionnés sur les civils", a expliqué Kathleen Lawand, chef de la division armement du CICR.

La réunion prévue jusqu'à vendredi a lieu dans le cadre des travaux de la Convention de l'ONU sur l'interdiction des armes inhumaines à laquelle 117 pays, dont la Suisse, ont adhéré. Ses membres avaient convenu en novembre dernier de commencer à discuter de ce sujet cette année. Aucune décision n'est attendue avant la prochaine conférence des Etats parties en novembre.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?