Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le salaire de base de Severin Schwan est resté stable l'an dernier, mais la part variable a légèrement baissé (archives).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Le patron de Roche Severin Schwan a accusé l'an dernier une modeste érosion de sa rémunération totale. Le directeur général (CEO) du géant pharmaceutique bâlois a perçu sur l'exercice 11,64 millions de francs, contre 11,95 millions un an plus tôt.

Le salaire de base est resté stable à 4 millions, mais la part variable en bons de jouissance bloqués et muets, qui doit encore être approuvée par la commission ad-hoc, a été réduite de l'équivalent de 335'000 francs, à 2,79 millions, détaille le rapport d'activités publié mercredi.

Les salaires de base cumulés des autres membres de l'exécutif ont progressé de près de 5% à 8,34 millions de francs. Considérées séparément, les rémunérations s'avèrent toutefois relativement stables.

Le président du conseil Christoph Franz a touché 5,72 millions de francs, contre 5,71 millions en 2015. Les autres administrateurs se sont partagés 3,57 millions, contre 3,32 millions un an plus tôt.

A titre de comparaison, Joseph Jimenez, le directeur général du concurrent Novartis, a gagné l'an dernier un salaire total de près de 12 millions de francs. C'est un peu plus que l'année précédente, où il avait touché 11,6 millions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS