Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Roger Brennwald: convaincre au plus vite Rafael Nadal

"Si je n'étais pas satisfait aujourd'hui, je ne le serais jamais !" Roger Brennwald l'avoue volontiers. L'édition 2015 des Swiss Indoors restera bien comme l'une des plus belles.

"Nous avons eu des finales formidables par le passé: McEnroe - Vilas en 1978 et Borg - Lendl en 1980. Mais celle de dimanche entre Federer et Nadal oppose tout de même deux joueurs qui pèsent trente et un titres du Grand Chelem", explique le directeur du tournoi qui souligne qu'un nouveau record d'affluence a été battu avec un total de 71'700 spectateurs pour les neuf jours du tournoi.

En 2018, la capacité de la Halle Saint-Jacques sera portée à 10'000 places après les travaux de rénovation qui débuteront au printemps prochain. Roger Brennwald espère que Roger Federer, sous contrat avec les Swiss Indoors jusqu'en 2016, inaugurera la nouvelle salle. "Je pars du principe que Roger Federer jouera toujours en 2018", se risque Roger Brennwald.

Le directeur du tournoi espère, par ailleurs, finaliser une nouvelle entente avec Rafael Nadal. "Cette année, Rafael Nadal a démontré sur le court tout ce qu'il pouvait apporter à notre tournoi. Il a gagné le coeur du public, explique-t-il. Nous allons ouvrir très vite des négociations avec lui pour qu'il revienne à Bâle." Le contrat qui lie les Swiss Indoors avec Stan Wawrinka court, comme celui de Roger Federer, jusqu'en 2016. Il semble également acquis que Roger Brennwald cherchera à attirer à nouveau sur les bords du Rhin Richard Gasquet dont le parcours lors de cette édition l'a, selon ses propres termes, "impressionné".

Depuis le retrait de Davidoff en 2009, les Swiss Indoors doivent composer sans l'appui d'un sponsor principal. Cette "lacune" ne met toutefois pas, selon Roger Brennwald, en péril l'équilibre financier du tournoi. "Sans un sponsor principal, il convient d'élargir la base. Nous opérons 700 transactions sur une année, dit-il. Nous pouvons nous appuyer sur douze sponsors dont la contribution s'élève pour chacun à 100'000 francs ou plus." Roger Brennwald peut dormir sur ses deux oreilles. La finale de rêve entre Roger Federer et Rafael Nadal incitera très certainement toutes ces entreprises à repartir pour un tour.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.