Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Roger Fededer retrouve Daniil Medvedev

Roger Federer disputera ce samedi à Bâle sa 200e demi-finale sur le Circuit. Il rencontrera Daniil Medvedev (ATP 20), victorieux 6-4 3-6 6-3 au bout de la nuit de Stefanos Tsitsipas (ATP 16).

Le Bâlois tentera de faire mieux que lors de sa première demi-finale, à Vienne en 1999 où il avait subi la loi de Greg Rusedski. Cette 200e demi-finale ne sera pas gagnée d'avance. Elle l'oppose d'une part à un joueur extrêmement talentueux et elle se jouera d'autre part moins de vingt-quatre heures après un quart de finale éprouvant devant Gilles Simon.

"Je sais parfaitement que je ne joue pas mon meilleur tennis cette semaine. Je ne protège pas mon service comme je devrais le faire, concède Roger Federer. Mais je veux voir le bon côté des choses. Je suis toujours heureux quand je gagne. Et gagner comme ce soir des matches aussi disputés procure de belles émotions. Je sens que le public est derrière moi. Je sais aussi qu'il apprécie de suivre des matches aussi indécis que face à Krajinovic et Simon. Pour lui, c'est plus marquant qu'un match comme celui de jeudi par exemple contre Struff qui a s'est joué en une heure. On se dit que c'est un de plus, c'est tout. Alors que ceux contre Krajinovic et Simon ont été bien plus mémorables."

Toujours à la recherche de ses bonnes sensations dans "son" tournoi, Roger Federer mesure parfaitement l'ampleur de la tâche qui l'attend samedi. "J'ai battu Medvedev il y a deux semaines à Shanghaï. Il sortait d'une finale victorieuse à Tokyo face à Kei Nishikori. J'avoue qu'il m'a impressionné, explique-t-il. Il défend très bien en revers et je trouve que son jeu a quelque chose d'atypique. Il était un peu fou au début lorsqu'il est apparu sur le Circuit. Il s'efforce de se calmer. Je peux le comprendre dans la mesure où je suis passé par les mêmes étapes."

Roger Federer a, par ailleurs, précisé qu'il n'avait pas encore arrêté son choix quant à sa participation la semaine prochaine au Masters 1000 de Paris-Bercy. "Je ne me suis pas retiré du tournoi avant le tirage au sort de vendredi pour une simple raison: je me donne encore une chance de jouer à Bercy, dit-il. On verra comment je me sens après ma demi-finale face à Medvedev. Et si je la gagne, on verra dimanche après la finale."

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.