Toute l'actu en bref

"Je joue de mieux en mieux !" Roger Federer commencerait-il à y croire ? Sa victoire en cinq sets sur Kei Nishikori en huitième de finale lui commande, en effet, de regarder plus haut à Melbourne.

A ses yeux, ce succès en cinq sets n'a pas de prix. "Il valide le travail accompli avec toute l'équipe, dit-il. Je suis resté calme au début du match. Je savais que la ligne d'arrivée était encore très loin et j'avais la sensation que ce 4-0 était un peu sévère. J'ai entamé le cinquième set avec encore beaucoup d'énergie. Sur le plan mental, j'ai vraiment tout fait pour mener très vite au score. A la balle de match, j'ai pu extérioriser ma joie. Je ne joue pas tous les jours un cinq set. Et je n'oublie pas qu'en 2016, le seul tournoi que j'ai pu jouer "normalement", c'est-à-dire sans être blessé ou malade, c'était ici à Melbourne."

Après deux matches dans la peau de l'outisder, Roger Federer revêtira à nouveau les habits du favori dans son quart de finale contre Mischa Zverev. "C'est la situation que je préfère, lâche-t-il. Jouer un serveur-volleyeur après avoir affronté Nishikori n'est pas une mauvaise chose. Je devrai rester agressif sur mes jeux de service et trouver la clé en retour. J'ai vu le match de Zverev contre Murray. A mon avis, Murray a commis l'erreur de ne pas attaquer suffisamment sur ses jeux de service.".

Il se dit, enfin, heureux de voir Mischa Zverev briller de mille feux après avoir subi une opération au poignet. "Sa blessure était vraiment "compliquée", précise-t-il. J'ai toujours aimé son style de jeu. J'ai pris le temps de le féliciter après sa victoire contre Andy Murray."

ATS

 Toute l'actu en bref