Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A 33 ans et demi, il est encore très loin d'abdiquer. A Melbourne, Roger Federer entend retrouver le chemin de la victoire dans un tournoi du Grand Chelem. Il affirme en être capable.

"Je ne me dis pas que je n'ai pas gagné un tournoi du Grand Chelem depuis deux ans et demi. Je me dis plutôt que je me rapproche de plus en plus d'une victoire. 2013 fut une année noire pour moi en raison de mes problèmes au dos. Mais l'an dernier, je n'étais pas loin à Wimbledon. Ici à Melbourne et à New York également. Et à Paris, il ne m'a pas manqué grand chose également pour faire un résultat !"

Roger Federer aborde donc cet Open d'Australie en pleine confiance. Il l'entamera lundi contre le ressortissant de Taïwan Yen-Hsun Lu (ATP 46). "L'an dernier, je partais un peu dans l'inconnue avec ma nouvelle raquette, un nouveau conseiller en la personne de Stefan Edberg et une certaine appréhension avec mon dos, lâche-t-il. Aujourd'hui, je suis bien plus rassuré sur mon état de forme. Je suis sur la lancée de ma fin de saison 2014. J'ai gagné Brisbane. Je crois aussi avoir fait le nécessaire pour retrouver une certaine fraîcheur avant les trois coups ici à Melbourne". Où il pourra compter à nouveau sur le soutien de Stefan Edberg. Les deux hommes poursuivront leur collaboration en 2015. "Stefan sera à mes côtés pendant dix semaines dans l'année", précise le joueur.

Après l'Open d'Australie, Roger Federer s'accordera des vacances. "J'en aurai bien besoin", avoue-t-il. Il retrouvera en principe le chemin des courts à la fin février à l'occasion du tournoi ATP 500 de Dubaï. La question de sa présence au premier tour de la Coupe Davis les 6, 7 et 8 mars prochain à Liège se pose bien évidemment. "Je prendrai ma décision après l'Open d'Australie, lâche-t-il. La Coupe Davis a toujours été un objectif pour moi, pour mes coéquipiers et pour Swiss Tennis. Mais cela n'est pas évident de repartir au combat après l'avoir gagnée !" Les supporters de l'équipe de Suisse doivent se faire une raison: voir Roger Federer affronter la Belgique serait une divine surprise...

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS