Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Roger Federer a récité ses gammes pour son entrée en lice à Roland-Garros. Tombeur sans encombre de Tobias Kamke, le Bâlois aura droit à un second tour de chauffe face au Roumain Adrian Ungur.
Vainqueur 6-2 7-5 6-3 lundi, le vainqueur de l'édition 2009 devrait donc devenir l'unique détenteur du record du nombre de matches remportés en Grand Chelem mercredi. Il a en effet égalé le légendaire Jimmy Connors grâce à cette 233e victoire dans un tournoi majeur, qui fut en outre sa 50e sur la terre battue parisienne.
Roger Federer (no 3) n'a encore jamais affronté Adrian Ungur (ATP 92), qui a fêté lundi son premier succès de l'année sur l'ATP Tour. Il ne manquera pas de se méfier d'un adversaire qu'il connaît peu et qui s'est offert en quatre sets (6-3 5-7 6-4 7-5) le scalp de l'ancien no 3 mondial David Nalbandian (ATP 40) en armant 46 coups gagnants.
Le Bâlois n'a pas eu à forcer outre-mesure son talent face à Tobias Kamke (ATP 78), qui a joué crânement sa chance en lâchant ses coups. Il a certes concédé à trois reprises son engagement face à l'Allemand de 26 ans, remportant "seulement" 67 % des points disputés derrière sa première balle, mais n'a jamais paru en danger. Même lorsqu'il s'est retrouvé mené 2-4 dans la deuxième manche.
En lice pour la 50e fois consécutive dans un tournoi du Grand Chelem, Roger Federer a signé huit breaks, remportant plus de la moitié des points disputés sur le service de Tobias Kamke (51/97). Ses 47 fautes directes, souvent liées à son manque de concentration, comptent finalement moins que ses 38 coups gagnants.

ATS