Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Golay, 52 ans, a été élu samedi soir à la présidence du Mouvement citoyens genevois (MCG) par l'assemblée générale réunie à Meyrin (GE). Le député et conseiller municipal lancéen remplace Eric Stauffer qui a remis son mandat après quatre ans passés à la tête du parti.

Seul candidat en lice, Roger Golay a été élu par acclamation par les 150 membres présents, selon le MCG. Roger Golay a adhéré au MCG, dès sa fondation en 2005, en même temps qu'Eric Stauffer, un ami de longue date. Roger Golay, qui est aussi chef de groupe au Grand Conseil, travaille dans l'ombre d'Eric Stauffer. Il se définit lui-même comme son fidèle lieutenant.

Le nouveau président du MCG s'est lancé en politique en 1983 dans les rangs de Vigilance, la formation d'extrême droite qui était devenue le deuxième parti du canton en 1985 avant de disparaître. Roger Golay en a présidé le mouvement jeunesse. Il fait ensuite un bref passage chez les radicaux, qu'il quitte insatisfait.

Même ligne

Ce gendarme à la retraite revendique sa fibre syndicaliste. Il a présidé l'Union du personnel du corps de police (UPCP) ainsi que le syndicat des polices romandes. Il garde de nombreux sympathisants parmi les forces de l'ordre.

Roger Golay compte s'inscrire dans la continuité de la ligne d'Eric Stauffer pour mener ses troupes - 1200 membres - jusqu'aux élections cantonales de 2013. La préférence aux résidents genevois en opposition aux frontaliers reste l'adage du MCG. Il milite aussi pour une économie forte afin de fournir des prestations sociales. Il diverge sur ce point des positions de l'UDC, le nouvel allié de circonstance du MCG.

Eric Stauffer pourra désormais se consacrer pleinement à sa campagne pour l'élection complémentaire au Conseil d'Etat du 17 juin. Le MCG a décroché 17 sièges au Grand Conseil en 2009 et placé des élus dans les conseils municipaux. Le parti a aussi un représentant dans l'exécutif d'Onex en la personne d'Eric Stauffer.

ATS