Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Timea Bacsinszky ne retournera pas une deuxième année consécutive en demi-finale à Roland-Garros. La Vaudoise a été éliminée en quart par la Néerlandaise Kiki Bertens (7-5 6-2).

La déception est de mise pour la joueuse de Belmont, qui a été loin d'évoluer à son meilleur niveau durant cette rencontre. Pourtant si prompte à s'adapter à toutes les situations, elle n'a jamais su s'accommoder de l'ambiance tristounette de cette partie, disputée dans un stade quasiment vide et dans une atmosphère glaciale (vent, froid).

Kiki Bertens ne constituait pourtant pas un obstacle infranchissable. La Néerlandaise vaut certes mieux que son classement actuel (WTA 58), et la puissance de ses coups peut faire des ravages. Reste que Timea Bacsinszky se montre généralement habile à contrer ce genre de joueuses avec sa science du jeu.

Las pour elle, il n'en a rien été jeudi. Et au lieu de faire déjouer son adversaire, de la gêner en variant les coups, elle a multiplié les fautes directes. Même son revers et ses amorties, ses deux armes de prédilection, ont été loin d'être aussi efficaces que d'habitude.

Malgré tout, Timea Bacsinszky a eu quelques opportunités. Elle a ainsi servi pour le gain du premier set à 5-4. Puis, alors que son adversaire semblait gamberger, elle a galvaudé trois balles de "débreak" à 4-2 dans la deuxième manche. Mais incapable de saisir sa chance, elle a laissé la Néerlandaise s'envoler au score et conclure la partie sur une ultime attaque en revers.

Timea Bacsinszky battue, il n'y aura donc pas de "remake" de l'année dernière, lorsque la Vaudoise avait affronté Serena Williams en demi-finale à Roland-Garros. Car l'Américaine, elle, sera bien au rendez-vous du dernier carré. La no 1 mondiale s'est néanmoins fait très peur jeudi face à la Kazakhe Yulia Putintseva (WTA 60). Méconnaissable, elle est ainsi passée tout près de l'élimination avant de se ressaisir et de dérouler dans la manche décisive (5-7 6-4 6-1).

ATS