Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Stanislas Wawrinka (no 18) s'est qualifié dans la douleur pour le 2e tour de Roland-Garros.
Pas au mieux physiquement, le Vaudois a eu besoin de cinq manches pour se débarraser de l'Italien Flavio Cipolla (ATP 75), s'imposant 6-3 6-3 4-6 3-6 6-2.
Le joueur de St-Barthélemy s'acheminait vers une victoire aisée, avant de laisser filer la partie en multipliant les fautes directes. "J'ai eu des douleurs à l'estomac. Je dois avoir mangé quelque chose qui n'est pas passé", a-t-il expliqué. "Du coup, cela a été un match très compliqué à gérer. Par moment, j'avais envie de vomir. J'avais aussi les jambes coupées. Cela explique mon coup de barre lors des 3e et 4e sets", a-t-il ajouté.
Heureusement pour le no 2 suisse, il parvenait à mobiliser ses dernières forces dès l'entame du set décisif. Il ravissait d'entrée le service de Cipolla, puis prenait le large (4-0). "Mon niveau de jeu et ma confiance sont actuellement au beau fixe. Cela m'a aidé à m'en sortir dans ce match difficile", a-t-il reconnu.
Finalement, après 3h19 de jeu, Wawrinka bouclait l'affaire en claquant un smash sur sa troisième balle de match. A noter que ce n'est pas la première fois que le Vaudois doit se faire violence pour évincer le Romain. Lors de l'US Open 2008, il s'était aussi imposé en cinq sets (5-7 6-7 6-4 6-0 6-4) à l'issue d'une partie houleuse (Cipolla avait refusé de lui serrer la main à la fin de la rencontre).
Reste maintenant à savoir si le 8e de finaliste des deux dernières éditions aura récupéré pour le 2e tour. "Je pense que je n'aurai pas de souci. Je ne suis pas malade. C'est seulement un petit problème à l'estomac", a-t-il rassuré.
Wawrinka aura en tout cas besoin de toute son énergie pour affronter Pablo Andujar (ATP 36), un adversaire plus coté que Cipolla. L'Espagnol, qui a également eu besoin de cinq sets pour évincer le Roumain Victor Hanescu (6-1 2-6 1-6 6-3 6-1), dispute la meilleure saison de sa carrière (titre à Casablanca notamment).
Le Vaudois reste toutefois favori pour cette rencontre, lui qui a dominé Andujar lors de leur deux confrontations jusqu'ici. Son dernier succès avait été acquis ce printemps, sur la terre battue de Monte-Carlo (7-5 6-3).

ATS