Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rome - Les diplomates italiens sont en grève lundi pour protester contre les coupes budgétaires imposées à leur ministère par le plan d'austérité de Silvio Berlusconi. Le chef du gouvernement est accusé de "démanteler" la diplomatie transalpine.
Le mouvement touche aussi bien "la Farnesina (siège du ministère des Affaires étrangères à Rome) que les 325 représentations italiennes à l'étranger (ambassades, consulats, représentations permanentes et instituts culturels). Elles réduiront leurs activités aux services minimaux et essentiels", a indiqué le Sindame, principal syndicat des fonctionnaires du ministère.
La grève, organisée à la veille de la conférence des ambassadeurs italiens mardi et mercredi à la Farnesina, "sera limitée à une seule journée. Elle ne causera pas de grave désagrément aux citoyens italiens", a-t-il assuré.
A Genève aussiLes diplomates italiens étaient donc aussi en grève lundi à la Mission auprès de l'ONU à Genève. "La majorité des diplomates sont en grève", a indiqué une collaboratrice de l'ambassade d'Italie, interrogée par l'ATS.
L'ambassadrice d'Italie Laura Mirachian est présente, a-t-elle précisé, en ajoutant aussitôt qu'elle "ne devait rien dire". L'ambassade compte une douzaine de diplomates. A l'ambassade d'Italie à Berne en revanche, un collaborateur a affirmé en substance que tout se déroulait normalement.
"Règles absurdes"Le plan d'austérité de 24,9 milliards d'euros prévoit notamment un gel de trois ans des salaires des fonctionnaires et une réduction de 10% des budgets des ministères.
Dans une lettre adressée la semaine dernière à Silvio Berlusconi ainsi qu'au ministre des Affaires étrangères Franco Frattini et à son collègue de l'Economie Giulio Tremonti, le gotha de la diplomatie italienne a exprimé ses craintes face "à la progressive paralysie fonctionnelle" du ministère.
Le plan d'austérité doit permettre à Rome de ramener le déficit public à 2,7% du PIB en 2012 contre 5,3% en 2009 afin de rassurer les marchés. L'Italie affiche l'une des dettes publiques les plus élevées du monde, représentant 118,4% du PIB cette année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS