Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après cinq tournois sans le moindre trophée, Martina Hingis et Sania Mirza ont gagné un nouveau titre.

La St-Galloise et l'Indienne ont été sacrées à Rome, où elles ont battu les Russes Ekaterina Makarova/Elena Vesnina en finale (6-1 6-7 10-3).

Les no 1 mondiales avaient remporté leur dernier tournoi début février à St-Pétersbourg, avant de repartir bredouilles de Doha, Indian Wells, Miami, Stuttgart et Madrid.

Autant dire que Martina Hingis et Sania Mirza se sont pleinement rassurées à une semaine du début de Roland-Garros, le seul tournoi du Grand Chelem qu'elles n'ont pas gagné depuis le début de leur association en mars 2015.

Sur un plan personnel, Martina Hingis a glané dimanche son 55e titre en double, 21 ans après avoir ouvert son palmarès dans la discipline, le 7 mai 1995 à Hambourg, où elle avait été sacrée au côté de l'Américaine Gigi Fernandez.

En simple, Serena Williams a remporté son premier titre de la saison à Rome. Pour la quatrième fois titrée au Foro Italico (après 2002, 2013 et 2014), l'Américaine s'est imposée en finale face sa compatriote Madison Keys, 7-6 (7-5) 6-3.

Serena Williams n'avait plus gagné de tournoi depuis celui de Cincinnati, en août 2015. Elle avait ensuite perdu en demi-finale de l'US Open puis, cette année, échoué à l'Open d'Australie (finale), Indian Wells (finale) et Miami (8e de finale).

La no 1 mondiale n'a pas beaucoup tremblé lors de sa semaine romaine, conclue sans perdre un set, et la principale péripétie aura eu lieu mercredi, quand elle a dû appeler un médecin après avoir... mangé de la nourriture pour chien.

Dimanche, la finale a été très décousue avec 56 fautes directes au total, 32 pour Keys et 24 pour Williams. Mais l'aînée des deux Américaines a logiquement fait valoir sa plus grande expérience, gérant mieux les moments-clés alors que la jeune Keys (21 ans) s'est parfois précipitée.

ATS