Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Allemagne et l'Italie sont d'accord sur le fait qu'ils "feront tout pour protéger la zone euro", a déclaré dimanche un porte-parole du gouvernement allemand. Cette annonce a été diffusée deux jours après un communiqué équivalent de Paris et Berlin.

La chancelière Angela Merkel et le chef du gouvernement italien Mario Monti ont eu un échange téléphonique samedi sur la situation de la zone euro, a indiqué ce porte-parole, Georg Streiter, dans un communiqué. Le texte annonce de plus une rencontre des deux dirigeants à Berlin "dans la deuxième moitié du mois d'août", à l'initiative de Mme Merkel.

"Ils étaient d'accord sur le fait que l'Allemagne et l'Italie feront tout pour protéger la zone euro", a dit le porte-parole.

La BCE veut "préserver l'euro"

Comme le communiqué franco-allemand de vendredi, le texte diffusé dimanche à Berlin souligne que l'Allemagne et l'Italie sont d'accord pour "que les conclusions du conseil européen des 28 et 29 juin soient mises en oeuvre aussi rapidement que possible".

Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, avait rassuré les marchés financiers jeudi en promettant que la BCE était "prête à faire tout ce qui est nécessaire pour préserver l'euro".

Ces propos semblent laisser entendre que la BCE pourrait reprendre sous peu ses rachats d'obligations publiques sur le marché secondaire (là où s'échangent les titres déjà émis par les Etats), à l'arrêt depuis quasiment mi-février.

La banque centrale allemande, la Bundesbank, reste opposée à ce programme. Berlin avait salué vendredi les propos de M. Draghi dans un communiqué du ministre des Finances Wolfgang Schäuble.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS