Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Rotterdam: désormais l'autre trône dans le viseur

Roger Federer disputera dimanche après-midi, à Rotterdam, une 146e finale sur le Circuit.

Le Bâlois s'est défait sans trop de difficulté de l'Italien Andreas Seppi (6-3 7-6) et affrontera le Bulgare Grigor Dimitrov, vainqueur du dernier Masters, avec un 97e titre dans le viseur.

Assuré de redevenir no 1 mondial lundi - le plus âgé de l'histoire à 36 ans -, Federer ambitionne désormais de prendre place sur un autre trône, le seul sans doute qui importe encore à celui qui monopolise presque tous les records. Ce pinacle tennistique tient en un chiffre: 109, soit le nombre de tournois remportés par le joueur le plus prolifique de ce sport, l'Américain Jimmy Connors.

Peut-être la décompression s'est-elle fait légèrement ressentir au début de la partie contre Seppi (ATP 81), car Roger Federer a dû courir après le score, concédant son service à l'Italien. Un break rapidement effacé toutefois, puis une différence faite dans la foulée pour empocher le premier set en toute décontraction.

Le Bâlois n'a jamais véritablement tremblé contre un joueur qu'il avait dominé treize fois au cours de quatorze précédents duels, mais qui lui avait infligé un camouflet en 16e de finale de l'Open d'Australie 2015 lors de sa seule et unique victoire. Il a contrôlé la rencontre et porté son estocade dans le jeu décisif. A l'image du 1er set, il a effacé un mini-break en inscrivant cinq points de suite et en concluant 7/3 à sa première balle de match.

Dimanche, et en dépit d'un bilan qui parle de lui-même (6-0 dans les confrontations directes...), ce sera une autre affaire que de battre un Dimitrov animé par une farouche volonté de se racheter, après sa sortie inattendue en quart de finale à Melbourne devant Kyle Edmund. Le Bulgare, no 5 mondial, est annoncé depuis longtemps comme le potentiel futur patron du Circuit. A lui de le prouver, dès dimanche face au Maître de... dix ans son aîné.

Dimitrov n'a pas eu à aller au bout de son match contre David Goffin, le Belge s'étant lui-même envoyé une balle dans l'oeil en volleyant et ayant été contraint à l'abandon.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.