Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Durant les six premiers mois de 2010, le nombre de morts recensés sur les routes suisses (151) est identique à celui de la même période en 2009. Celui des blessés graves a en revanche diminué de 15%, passant de 2127 à 1815.
Après plusieurs années de stagnation, le nombre de blessés graves est en baisse depuis 2007, se réjouit le Bureau de prévention des accidents (bpa), qui a publié ses chiffres récoltés auprès des polices cantonales. Dans un cas sur cinq, l'accident grave entraîne une invalidité, rappelle le bpa.
La baisse est notamment importante pour les occupants des voitures de tourisme, avec un recul de 15% des blessés graves. Les occupants sont aussi moins nombreux à être tués: avec 59 victimes durant le premier semestre 2010, on enregistre le chiffre le plus bas depuis 2003, année où 129 occupants avaient perdu la vie durant la même période.
L'évolution est aussi favorable pour les motards, avec une diminution de 9% pour les morts (29) et de 22% pour les blessés graves (503). Idem pour les cyclistes, avec une baisse de 20% pour les tués (20) et de 12% pour les blessés graves (330).
Piétons exposésChez les piétons, en revanche, le nombre de morts (29) a augmenté de 21%, alors que celui des blessés graves (260) s'affiche à la baisse (-16%).
La vitesse a eu une influence probable dans 56 accidents mortels, un chiffre en hausse de 24%, alors que l'alcool a joué un rôle dans 27 accidents à l'issue fatale (-4%). Pour les accidents graves, la vitesse est en cause dans 451 cas (-15%) et l'alcool dans 236 cas (-22%).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS