Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La poste britannique a décidé de déployer les grands moyens face aux vols récurrents de ses boîtes aux lettres emblématiques en fonte rouge. Royal Mail enregistrerait environ une centaine de vols de ce type par année.

Selon Letter Box Study Group, une association spécialisée dans l'étude de ces boîtes aux lettres introduites au 19e siècle et qui font partie du patrimoine, quelque 200 d'entre elles sont volées par an. La poste, elle, évoque plutôt le chiffre d'une centaine de vols en moyenne sur les 115'500 boîtes disséminées à travers le pays.

Ces "disparitions" représentent pour les services postaux britanniques une "menace significative". A l'avenir, pour éviter ces vols, les boîtes seront marquées afin de pouvoir retrouver leur trace. "Nous avons une équipe interne de sécurité chez Royal Mail qui travaille à des systèmes de marquage biologiques ou électroniques", a déclaré une porte-parole.

Jusqu'à 9000 francs

Selon Robert Cole, de la Letter Box Study Group, les motivations des voleurs sont de trois ordres. "Certaines personnes veulent récupérer le métal, d'autres sont intéressées par leur contenu et d'autres enfin connaissent la valeur culturelle de ces boîtes".

Outre la hausse du prix des métaux, la décision de Royal Mail de cesser en 2003 de mettre en vente ses vieilles boîtes aux lettres peut expliquer ce regain de vols. Si l'offre est réduite, les prix pour leur acquisition a en effet plutôt tendance à grimper.

Une recherche sur des sites de vente en ligne montre que les acheteurs sont prêts à débourser jusqu'à 6000 livres (9000 francs) pour certaines de ces boîtes dont il existe quelque 800 variantes.

ATS