Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ministre de l'Environnement et de l'Energie Ségolène Royal s'est déclarée favorable mardi à la mutation de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) en usine de fabrication de voitures électriques Tesla. Le site industriel doit commencer à fermer cette année.

"Le principal problème, c'est la mutation du site", a déclaré Mme Royal au cours d'un point-presse. "Les gens s'y attendent maintenant mais il faut quand même proposer quelque chose (...), il faut donner un espoir au territoire. Mon idée, (c'est) de faire venir une usine Tesla", a-t-elle dit.

La ministre a ajouté en avoir fait part au patron de Tesla Elon Musk, qui, a-t-elle précisé, veut construire une usine en Europe et hésite entre l'Allemagne et la France.

"Je lui ai dit 'j'ai un endroit pour vous, Fessenheim'", a-t-elle raconté, précisant qu'elle rencontrerait "dans dix jours" les dirigeants de l'entreprise américaine. "Il n'a pas dit non", a souligné Mme Royal, ajoutant "Qui ne risque rien n'a rien !"

Mme Royal a indiqué par ailleurs à propos de la fermeture de Fessenheim que "le point problématique" était l'indemnisation. "Il faut négocier avec EDF, c'est assez paradoxal parce que l'Etat est actionnaire à 80%", a-t-elle jugé.

ATS