Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe d'armement RUAG, contrôlé par la Confédération, maintient la mesure d'allongement du temps de travail introduite au 1er semestre dans certains secteurs pour répondre au franc fort. Elle s'étendra jusqu'à fin juillet 2016 au maximum.

Les collaborateurs concernés par la mesure recevront à titre de compensation une prime dite de reconnaissance de 100 francs par mois à compter de janvier, a indiqué mardi l'entreprise publique. La prolongation du travail supplémentaire correspond à une augmentation provisoire du temps de travail de 40 à 43 heures par semaine.

La prolongation, négociée avec les représentants du personnel, s’applique à tous les échelons, à l’exception des apprentis, des femmes qui allaitent et des femmes enceintes. Les personnes sous contrat de cadre sont soumises à une augmentation solidaire de leur temps de travail de trois heures par semaine, soit 45 heures.

D’autres efforts et améliorations de l’efficacité seront toutefois nécessaires pour pérenniser la rentabilité des secteurs concernés, précise le communiqué. Au total, plus d'un millier de collaborateurs sont concernés, principalement depuis le 1er mai ou le 1er juillet par l'allongement de la durée hebdomadaire du temps de travail.

Pour mémoire, RUAG emploie quelque 8100 personnes en Suisse, ainsi que dans huit autres pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS