Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A Aproz (VS), lors de la finale, c'est Ruby qui a été sacrée reine nationale des vaches d'Hérens.

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Ruby a remporté la finale nationale des combats de reines dimanche à Aproz (VS) sans avoir dû livrer un ultime combat. Les joutes ont attiré quelque 10'000 spectateurs.

Ruby a été sacrée reine nationale 2016 devant des spectateurs survoltés par les combats hors du commun de la finale des finales. Elle a d'abord battu Tzigane lors d'une lutte-éclair et puissante.

Puis, elle a remporté le titre sans avoir dû combattre contre Datak, une vache qu'elle domine déjà dans le troupeau. Les deux bêtes sont en effet détenues par le même propriétaire, Jean Moulin, qui ne les a naturellement pas opposées dans l'arène.

La lutte la plus intense a eu lieu entre Datak et Surprise, en lice pour combattre Ruby lors d'un ultime combat. Surprise, propriété des Hauts-Valaisans Angelo et Gian Fux, a bien porté son nom puisque lors de joutes incroyables, elle a sans arrêt fait volte-face et est revenue à l'attaque alors que le public était sûr que la messe était dite.

Confusion

Finalement, dans une grande confusion et sous les applaudissements ou les sifflets du public, c'est selon, le jury a classé Datak au second rang.

Quelque 10'000 spectateurs ont admiré les joutes, soit 2000 de moins qu'en 2015. La météo plutôt fraîche a sans doute découragé certaines personnes, elle était revanche idéale pour le bétail.

ATS