Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La plus grande cessation de paiement de l'histoire des collectivités locales américaines a été votée mercredi par un comté de l'Alabama. Sa dette se monte à 3,1 milliards de dollars, soit 2,8 milliards de francs.

Le conseil du comté de Jefferson a adopté cette mesure qui doit lui permettre de se mettre à l'abri de ses créanciers, a rapporté sur son site le journal local "The Birmingham News". Le comté réunit 650'000 habitants.

Cette collectivité se débattait avec de graves difficultés financières suite à un montage financier ayant permis la rénovation de son système de traitement des eaux usées. Le comté avait opté avant la crise financière pour un mécanisme complexe qui s'était révélé désastreux avec l'éclatement de la crise des prêts immobiliers à risque ("subprime").

Il avait espéré se sortir de cette crise grâce à un accord conclu en septembre avec des créanciers pour restructurer cette dette. Mais celui-ci n'a pas reçu de soutien suffisant.

Il s'agit de la deuxième cessation de paiement d'une collectivité locale américaine depuis un mois, après la ville d'Harrisburg, en Pennsylvanie.

ATS