Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moscou - La mise en orbite de trois satellites du système de navigation Glonass, équivalent russe du GPS américain, a échoué après leur lancement dimanche par une fusée Proton. Ils se sont abîmés dans l'océan Pacifique sans faire de dégâts ni de victimes, à 1500 km d'Honolulu.
Les trois satellites de type Glonass-M, d'un poids de 1,4 tonne, devaient compléter la constellation du système conçu par la Russie pour rivaliser avec le système de navigation américain GPS et le futur système européen Galileo. Il s'agissait des dernières pièces du dispositif, qui doit en compter 24.
"Selon des données préliminaires, la fusée Proton qui avait décollé de Baïkonour (Kazakhstan), a pris une trajectoire erronée", a indiqué une source citée par Interfax. "En conséquence, le bloc propulseur n'a pas pu mettre les satellites sur l'orbite prévue et est retombé avec eux dans l'atmosphère", a ajouté cette source.
Une fois détaché de la fusée Proton, le bloc propulseur avec les trois satellites devait les placer en orbite à environ 20 kilomètres de la Terre.
Glonass a été développé par l'armée russe dans les années 1980. Le ministère russe de la Défense, qui en assure la mise en place, a cependant assuré dimanche que la mise en activité de Glonass n'était pas remise en cause par cet échec.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS