Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des centaines de Moscovites ont roulé dimanche dans leurs voitures ornées de ballons et de rubans blancs autour du Kremlin. Ils protestaient ainsi contre le retour attendu du premier ministre Vladimir Poutine au Kremlin après la présidentielle du 4 mars.

Il s'agit de la deuxième manifestation de ce genre après celle du 29 janvier qui avait réuni 3000 opposants à Moscou. Près de 35000 ont répondu à l'appel sur Facebook, mais la police a estimé que seulement 150 voitures ont pris part à l'action deux heures après son début. Les organisateurs ont de leur côté fait état de près de 2000 voitures.

Une photographe de l'AFP a vu des dizaines de piétons qui saluaient les participants de la course en brandissant de rubans blancs devenus symbole de la contestation anti-Poutine, des fleurs ou des objets blancs comme des sacs en plastique. "Volodia (diminutif de Vladimir, ndlr), il est temps de partir", pouvait-on lire sur une banderole collée à la fenêtre d'une voiture.

A l'étranger aussi

Les actions similaires ont eu lieu à Saint-Pétersbourg (nord-ouest), Nijni Novgorod, Samara et Tcheboksary (Volga) et à Novossibirsk (Sibérie) avec des slogans "La Russie sans Poutine!" et "A bas Poutine", selon des journalistes de l'AFP et les agences russes. Des mini-courses étaient aussi prévues à l'étranger, à Paris, Berlin, San Francisco et New York, selon les organisateurs.

Les Russes manifestent de plus en plus avant la présidentielle, chaque camp tentant de dépasser l'autre par l'ampleur des rassemblements.

ATS