Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux partis politiques russes, qui ont fait descendre plusieurs dizaines de milliers d'opposants à Vladimir Poutine dans les rues ces derniers mois, ont décidé de fusionner samedi. Ils veulent s'associer dans la lutte contre le chef du Kremlin.

Le parti de la liberté du peuple (Parnas) de l'ancien Premier ministre devenu opposant, Mikhail Kasianov, et de l'ancien vice-Premier ministre Boris Nemtsov, a fusionné avec le Parti républicain de Russie (RPR) de l'ancien député Vladimir Rishkov.

"Notre principal objectif est de modifier le cours de la politique dans le pays. Cela ne peut se produire que par le biais d'élections libres", a déclaré Mikhail Kasianov en marge d'une conférence qui a officialisé la création du nouveau parti RPR-Parnas.

Scrutin contesté

Vladimir Poutine a remporté en mars l'élection présidentielle dès le premier tour, redevenant chef de l'Etat après deux mandats consécutifs entre 2000 et 2008 puis quatre années comme Premier ministre.

Depuis les élections législatives de décembre et les soupçons d'irrégularités massives en faveur du parti Russie unie au pouvoir, le chef du Kremlin est la cible d'un mouvement de contestation sans précédent.

Après avoir toléré de vastes rassemblements de dizaines de milliers d'opposants en décembre, le pouvoir a durci le ton depuis la réélection en mars de l'ancien agent du KGB pour un mandat de six ans.

ATS