Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moscou - La canicule sans précédent, doublée de la fumée étouffante des feux de tourbières qui ont frappé Moscou cet été, ont causé près de 11'000 décès supplémentaires. Ceci représente une hausse de 60% en juillet-août dans la capitale russe, a-t-on appris vendredi auprès des services d'état civil.
En août, 15'016 décès ont été enregistrés à Moscou, une ville de plus de 10 millions d'habitants, contre 8905 au même mois de l'année dernière, ce qui donne le chiffre de 6.111 décès excédentaires, a indiqué à l'AFP une responsable des services d'état civil, Evguenia Smirnova.
Ajouté aux 4824 décès excédentaires enregistrés en juillet par rapport au même mois de 2009, ce chiffre porte à 10'935 le nombre de décès imputables à la canicule cet été à Moscou, soit une hausse de près de 60% par rapport à la normale.
Les autorités russes, qui n'ont eu de cesse de minimiser les conséquences sanitaires de la canicule, n'ont fait aucune annonce à ce sujet.
Morgues engorgéesCe n'est que le 30 août, après des informations de presse, que le gouvernement avait admis 50% de décès en plus à Moscou pour juillet, et 15'000 décès excédentaires au total dans le pays pour ce mois. Les chiffres pour les deux mois et l'ensemble du pays restent pour l'heure inconnus. La presse russe avait notamment fait état de l'engorgement des morgues et des crématoriums de la capitale.
La partie occidentale de la Russie a connu cet été une canicule sans précédent, avec des températures approchant ou dépassant les 40 degrés Celsius durant des semaines. Des incendies de forêt ont dévasté plus d'un million de hectares dans le pays, détruisant des villages entiers et faisant une soixantaine de morts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS