Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Russie s'interrogeait dimanche sur les causes d'une violente crue qui a fait plus de 170 morts dans le sud-ouest du pays. Le mécontentement des habitants enflait en dépit des assurances données par le pouvoir et de l'aide annoncée par le président Vladimir Poutine.

Au total, 171 personnes ont péri dans la catastrophe, dont 159 pour la seule petite ville de Krymsk et ses environs, une zone du piémont du Caucase, bordée par la mer Noire, a indiqué un porte-parole de la police à Moscou.

C'est la région la plus touchée par les pluies torrentielles tombées dans la nuit de vendredi à samedi. Les 12 autres victimes ont été recensées dans la station balnéaire de Gelendjik et le port voisin de Novorossiisk, le plus important de la côte russe de la mer Noire.

Pas avertis à temps

Nombre d'habitants de la zone sinistrée ont affirmé n'avoir été avertis d'aucune manière avant le déferlement de la crue qui les a surpris dans leur sommeil samedi.

Face à une foule en colère lors d'une réunion dimanche à Krymsk, le gouverneur de la région de Krasnodar, où se trouvent les zones sinistrées, a assuré que les autorités avaient fait tout leur possible.

"C'est comme un tremblement de terre, c'est impossible à prévoir, vous croyez que cela a été fait par l'homme?", a lancé le gouverneur, Alexandre Tkatchev. "Oui!", ont crié des habitants, reprochant aux pouvoirs publics de ne pas les avoir alertés.

Paysage de désolation

La liste des morts n'a cessé de s'allonger au fur et à mesure du reflux de l'eau et de l'avancée des opérations de secours auxquelles participent un millier de volontaires Cosaques et 600 militaires, selon l'agence Interfax.

La zone sinistrée présentait dimanche un paysage de désolation, avec par endroits des amas de voitures et d'arbres, des pans entiers de bitume retournés, des maisons éventrées et d'autres portant les traces de ce que les habitants ont décrit comme un "mur d'eau" ayant mesuré jusqu'à sept mètres de haut.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS