Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Russie: ouverture d'un sommet pour éviter la disparition du tigre

Saint-Pétersbourg - Le sommet des treize pays abritant le tigre s'est ouvert ce dimanche à Saint-Pétersbourg, au nord-ouest de la Russie. Son objectif: doubler la population à l'état sauvage de ce félin d'ici 2022. Il ne reste que 3200 félins dans la nature, contre 100'000 il y a un siècle.
"Il s'agit d'une réunion sans précédent des dirigeants internationaux dans le but de doubler le nombre des tigres", a déclaré James Adams, le vice-président de la Banque mondiale qui supervise le financement du programme de la protection des tigres, à l'ouverture du forum.
"Le nombre des tigres a été divisé de 30 en 100 ans. Trois des 8 sous-espèces ont disparu (...) Le tigre est l'un des animaux les plus vulnérables et menacés d'extinction", a pour sa part souligné le ministre russe des Ressources naturelles Iouri Troutnev devant les délégués.
Ce forum de quatre jours réunira cinq premiers ministres dont le russe Vladimir Poutine et de nombreux hauts responsables gouvernementaux pour protéger une espèce.
Un programme international pour la protection du tigre sera adopté au cours du sommet afin de doubler le nombre des tigres d'ici la prochaine année du tigre, selon le calendrier chinois, en 2022.
Ce programme servira d'exemple "comment trouver un équilibre entre le développement économique et la protection de l'environnement", a souligné M. Adams. Il prévoit notamment la création d'un consortium international pour la protection du félin réunissant Interpol et les douanes des Etats concernés.
Andreï Kouchline, responsable de la Banque mondiale pour la sauvegarde des tigres, a indiqué mi-novembre que 350 millions de dollars seraient débloqués sur cinq ans pour le plan d'action qui sera adopté durant le sommet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.