Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président russe Vladimir Poutine a limogé mardi son ministre de la Défense Anatoli Serdioukov, lié à un scandale de fraudes impliquant une société contrôlée par son ministère. Il l'a remplacé par Sergueï Choïgou, ex-ministre des Situations d'urgence.

Anatoli Serdioukov a présidé jusqu'en 2011 le conseil d'administration de la société militaire publique Oboronservis, détenue par l'Etat russe et spécialisée dans l'approvisionnement de l'armée. Son nom est apparu dans une affaire de ventes présumées frauduleuses de biens militaires.

Une commission d'enquête estime que des détournements de fonds se sont produits au sein de la société travaillant pour le ministère russe de la Défense.

Ventes de biens immobiliers

Fin octobre, plusieurs enquêtes ont été ouvertes à l'encontre d'Oboronservis pour fraude lors de la vente de biens immobiliers, de terrains et d'actions lui appartenant. Les enquêteurs ont déclaré que trois milliards de roubles (environ 90 millions de francs) avaient disparu des comptes du sous-traitant militaire.

Selon les enquêteurs russes, certains responsables du ministère choisissaient les biens immobiliers les plus prestigieux gérés par la société. Ils y investissaient d'énormes sommes provenant du budget russe, puis les revendaient via des entreprises affiliées à Oboronservis à des prix inférieurs à ceux du marché.

Oboronservis, créé en 2008 par un décret du Kremlin, a des attributions très diverses, allant de la maintenance des équipements de l'armée, à la publication d'ouvrages du ministère, en passant par l'organisation du ravitaillement des troupes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS