Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

RWE dans le rouge après neuf mois en 2018

La période de janvier à septembre a été marquée par une baisse de la production de RWE dans les secteurs du charbon et du nucléaire (archives).

KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH

(sda-ats)

RWE a plongé dans le rouge après neuf mois. Le géant allemand de l'énergie, pénalisé par une série d'effets comptables, mais également par une baisse des ventes, a essuyé une perte nette de 65 millions d'euros, contre un bénéfice net de 2,2 milliards un an auparavant.

En plus de l'application pour la première fois des normes comptables IFRS, l'absence d'un effet positif comptabilisé en 2017 a aussi pesé sur la performance. Le groupe s'est néanmoins dit "très satisfait" des neuf premiers mois 2018, confirmant ses prévisions annuelles et son objectif d'une hausse du dividende à 70 centimes au titre l'exercice en cours.

"L'évolution de notre activité principale au cours des trois premiers trimestres 2018 est conforme à nos attentes", a commenté Markus Krebber, directeur financier de RWE. Ces déclarations ont rassuré les investisseurs: vers 10h15 à la Bourse de Francfort, le titre du groupe prenait 0,94% à 18,80 euros.

Du côté opérationnel cependant, la période de janvier à septembre est marquée par une baisse de la production dans les secteurs du charbon et du nucléaire. Ainsi, le résultat opérationnel ajusté a dégringolé de 23% pour s'établir à 1,3 milliard d'euros (1,47 milliard de francs), le bénéfice net ajusté chutant lui à 645 millions d'euros (-31%).

Echange avec EON

Ces données sont ajustées des effets d'une vaste opération d'échange d'actifs avec son concurrent EON, et reflètent l'activité principale de RWE. Le plan, qui reste soumis à l'autorisation de l'autorité allemande de la concurrence, doit aboutir à une nouvelle répartition des rôles entre RWE et EON en Allemagne et en Europe.

RWE se concentrera sur la production d'énergie, conventionnelle mais aussi et surtout renouvelable, tandis que EON donnera la priorité à la distribution d'énergie et à sa commercialisation aux particuliers et entreprises. Pour 2019, RWE a rappelé s'attendre à un effet négatif provenant d'une décision de la justice allemande d'empêcher l'agrandissement de l'une de ses mines de charbon.

Le groupe avait prévenu début octobre que son excédent brut d'exploitation (Ebitda) serait amputé d'au moins cent millions d'euros chaque année à partir de 2019. L'action de RWE avait alors plongé de plus de 8% au cours de la séance.

Pour l'ensemble de l'année 2018, RWE table cependant toujours sur un Ebitda ajusté situé entre 1,4 et 1,7 milliard d'euros, ainsi que sur un résultat net ajusté dans une fourchette de 500 à 800 millions.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.