Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ryanair a subi une baisse de son bénéfice net après des grèves

La compagnie Ryanair a beau avoir battu un record pour le nombre de ses passagers et augmenté ses revenus annexes, son profit a été mis à mal par les grèves de ses pilotes et personnels de cabines (archives).

KEYSTONE/dpa/SILAS STEIN

(sda-ats)

La compagnie aérienne Ryanair a fait état lundi d'un repli de 7% du bénéfice net au premier semestre de son exercice 2018-2019, marqué par une série de grèves de ses pilotes et personnels de cabine.

La première compagnie européenne a annoncé dans un communiqué avoir dégagé un bénéfice net de 1,20 milliard d'euros (1,37 milliards de francs) entre le 1er avril et le 30 septembre. La compagnie irlandaise à bas coût a maintenu sa prévision pour l'ensemble de l'exercice annuel qui sera achevé fin mars - et qu'elle avait abaissée le 1er octobre -, à savoir un bénéfice net attendu entre 1,10 et 1,20 milliard d'euros.

Ryanair a pourtant élevé de 6% son trafic passager pendant cette période, à 76,6 millions de passagers - son record -, avec un taux de remplissage moyen très élevé de 96%.

Elle a en outre augmenté de plus d'un quart ses revenus annexes, qui comprennent les recettes tirées des ventes de boissons et de nourriture à bord. Une bonne part de cette hausse tient au changement du système pour les bagages chez Ryanair, qui contraint désormais ses passagers à payer un embarquement prioritaire pour avoir le droit d'emmener gratuitement une petite valise en cabine.

Grâce à ces éléments favorables pour ses revenus, la compagnie a élevé de 8% son chiffre d'affaires, à 4,79 milliards d'euros.

Augmentation du nombre de vols en retard

Mais ses profits ont été réduits par un repli de 3% du prix moyen du billet d'avion payé par ses clients, à moins de 46 euros. Parmi les causes de cette baisse, Ryanair a cité une offre surabondante de transport aérien en Europe et des annulations de vols liées à des perturbations du service des contrôleurs aériens. Seuls 75% des vols Ryanair sont arrivés à l'heure au premier semestre, contre 86% un an plus tôt, la compagnie pointant les contrôleurs aériens.

Ryanair a toutefois aussi subi l'impact de grèves en son sein, notamment cet été, bien qu'elle n'ait pas cité cette raison comme un des facteurs ayant pesé sur ses profits.

Le 1er octobre, lorsqu'elle avait abaissé sa prévision de bénéfice annuel, la compagnie avait toutefois directement lié cet avertissement sur résultat aux grèves à répétition de ses pilotes et/ou personnels de cabine, notamment dans cinq pays: l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, l'Espagne et le Portugal.

Après avoir refusé pendant ses trois premières décennies d'existence de discuter avec les syndicats, la compagnie a opéré un virage à 180 degrés en décembre dernier en acceptant de reconnaître certaines organisations syndicales et d'engager des négociations avec elles.

La compagnie a reconnu avoir subi huit jours de grèves pendant l'été, tout en assurant que les perturbations pour ses passagers avaient été réduites.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.