Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sébastien Fanti reste préposé valaisan à la protection des données

Le préposé valaisan à la protection des données et à la transparence Sébastien Fanti a été réélu tacitement pour un nouveau mandat de quatre ans. Il était seul candidat à sa succession. Le parlement a demandé l'élaboration d'un cahier des charges précis pour éviter les polémiques (archives).

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Le préposé valaisan à la protection des données et à la transparence Sébastien Fanti a été tacitement reconduit dans ses fonctions mardi. Le parlement cantonal a fait part de quelques critiques tout en relevant les qualités de M. Fanti.

Le poste était convoité par trois personnes suite à sa mise au concours au printemps. Au final deux candidats se sont retirés et Sébastien Fanti est resté seul en lice pour sa propre succession. La mise au concours a provoqué un peu d'ébullition dans le landerneau politique valaisan, certains ayant interprété cette manière de faire comme une tentative d'évincer M. Fanti.

Mardi, les critiques n'ont en effet pas manqué. Tous les groupes politiques ont reconnu les qualités de M. Fanti et ses compétences en matière de protection des données et de transparence. En revanche, la présence médiatique du préposé n'est pas du goût de tous les parlementaires.

Les intervenants lors du débat autour de l'élection du nouveau préposé ont demandé l'élaboration d'un cahier des charges précis. Le mandat doit être mieux cadré pour éviter les polémiques. Mais les parlementaires ont aussi insisté sur l'indépendance du préposé, qui doit être garantie.

Le Grand Conseil a finalement décidé de reconduire tacitement Sébastien Fanti dans ses fonctions pour un nouveau mandat de quatre ans. Le budget a été doublé, passant de 100'000 à 200'000 francs par année.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.