Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Basketball - L'équipe de Suisse entame mercredi en Albanie sa campagne de qualification pour l'Eurobasket 2013.
Opposée à des adversaires de grande valeur, la formation coachée par Sébastien Roduit est prête à déjouer les pronostics pour disputer une compétition qui lui tourne le dos depuis plus de cinquante ans.
Il faut remonter à 1955 pour trouver trace de la dernière sélection nationale helvétique à avoir pris part à une phase finale d'un championnat d'Europe. Ce terrible constat traduit de façon éloquente l'ampleur de la tâche qui attend les protégés de l'ancien entraîneur du BBC Monthey: décrocher l'une des deux premières places de leur poule de qualification, ou finir parmi les quatre meilleurs troisièmes (six groupes au total).
De ses adversaires qui composent le groupe E - Pologne, Finlande, Belgique et Albanie - seule la petite nation des Balkans semble inférieure à la Suisse, sur le papier pour le moins. Autant dire qu'un faux départ hypothéquerait fortement les espoirs de qualification d'une équipe qui ne pourra compter sur l'apport de Thabo Sefolosha, blessé.
"Si nous voulons aller plus loin, la victoire est impérative", reconnaît Roduit, qui ne prendra pas son adversaire de haut pour autant. "Jouer contre l'Albanie n'est jamais une partie de plaisir, surtout sur leur terrain", se rappelle celui dont la sélection avait connu une cuisante défaite il y a trois ans à Korça (73-76).
La Suisse devra en outre se surpasser contre les favoris polonais et finlandais, qui ont tenu la dragée haute à des nations renommées comme l'Allemagne et la Turquie ce week-end encore lors d'un tournoi amical. La jeune et talentueuse équipe de Belgique constituera également un redoutable adversaire, elle qui a battu la France en juillet.
Il n'empêche que dans son costume d'outsider, la Suisse aura son mot à dire. "Cette équipe est la plus forte que j'aie jamais entrainée", affirme Sébastien Roduit, qui peut compter sur un groupe homogène où les joueurs d'expérience côtoient les jeunes prometteurs. En préparation depuis près d'un mois, les basketteurs suisses sont désormais près à montrer à l'Europe de quoi ils sont capables.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS