Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En raison d'une des pires sécheresses depuis 1864, les cantons du Tessin, des Grisons et de St-Gall ont décrété des interdictions générales ou locales de faire du feu. Les poissons souffrent aussi de cette période sèche.

Les versants ensoleillés, comme ceux situés en Valais entre Sierre et Fully, sont sujets à préoccupation, a indiqué vendredi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) dans un communiqué. La situation pourrait devenir précaire par endroits en cas d'épisodes de foehn.

Cela vaut également pour les forêts du canton de Berne, des Grisons, de St-Gall et du Tessin. Dans ce dernier canton, des petits feux, qui ont pu rapidement être contrôlés, ont même démarré les 19 et 20 novembre.

Truites touchées

Le bas niveau de certains cours d'eau peut représenter un problème parce que les zones de fraie sont asséchées. Les truites sont particulièrement concernées, note l'OFEV. Localement, on a dû procéder à la capture de poissons et à leur déplacement vers des cours d'eau mieux alimentés. Globalement, la situation est loin d'être aussi dramatique qu'en été 2003, précise l'OFEV.

Selon l'évolution des conditions météorologiques ces prochains mois, la situation pourrait s'aggraver au printemps. Si l'hiver est froid, les niveaux d'eau des rivières devraient baisser encore parce que les précipitations tomberont sous forme de neige.

Dans ce cas, certains ruisseaux et rivières devraient connaître au début du printemps des niveaux très bas qui augmenteront seulement avec la fonte des neiges. Si en revanche l'hiver est doux et pluvieux, les précipitations devraient conduire à des niveaux d'eau normaux jusqu'au printemps.

ATS