Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nouveau président de la Fédération suisse des fonctionnaires de police (FSFP), Jean-Marc Widmer souhaite la création de policiers fédéraux pour remédier au manque d'effectifs. Le Genevois prône aussi une redistribution des tâches entre la police, les gardes-frontière et l'armée.

La question des effectifs policiers est un problème de nature financière, admet le président de la FSFP. "C'est désormais à la Confédération de mettre la main au porte-monnaie", dit-il dans un entretien publié samedi par les quotidiens "Tribune de Genève" et "24 Heures". Il préconise la création d'entités composées de policiers fédéraux.

Ceux-ci seraient susceptibles d'intervenir partout, en fonction des événements. M. Widmer cite le cas de compétitions sportives. "Elles dévorent les effectifs, et quand les polices communales ou cantonales sont au stade, elles ne sont pas dans les rues."

Groupe de travail

Il souhaite une redistribution des tâches entre la police, les gardes-frontière et l'armée. "Les doublons qui existent entre les corps destinés à assurer la sécurité doivent disparaître au bénéfice d'une meilleure coordination."

Le processus est en cours mais il est "beaucoup trop lent". Il signale que la FSFP a créé un groupe de travail, lequel fera des propositions aux autorités politiques.

Réseaux sociaux

Comme il l'avait déjà signalé le 22 juin lors de son accession à la présidence de la FSFP, il considère qu'il faut 15'000 policiers de plus, pas 1500. Un chiffre basé sur les effectifs policiers des pays voisins par rapport au nombre d'habitants.

Jean-Marc Widmer constate que les téléphones portables et les réseaux sociaux permettent aux malfaiteurs de s'organiser beaucoup plus rapidement qu'auparavant. Il rappelle des "effets pervers" de l'accord de Schengen et observe que "nos frontières sont de vraies passoires" pour tous les délinquants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS