Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bern - Le personnel fédéral ne recevra temporairement plus d'iPhone comme téléphone portable de service. Le service informatique craint pour la sécurité des données transmises. Le Conseil fédéral tranchera à l'automne sur le maintien ou non de cette mesure.
Quelque 680 employés de la Confédération ont actuellement un iPhone à titre professionnel. Le moratoire frappant ce type de téléphone aux capacités proches d'un ordinateur, annoncé par la "Berner Zeitung", a été confirmé mercredi par le porte-parole du Département fédéral des finances (DFF) Roland Meier.
Au secrétariat général du DFF, les iPhones ont même été remplacés par d'autres "smartphones", vu que les collaborateurs sont en contact étroit avec le Conseil fédéral. M.Meier n'a pas pu préciser si un tel échange a eu lieu dans d'autres unités.
Si l'on prend au pied de la lettre les directives de la Confédération, les iPhones ne devraient pas être autorisés, explique Peter Fischer, délégué à la stratégie informatique. "Mais ces règles sont dépassées techniquement."
L'iPhone ne doit notamment plus être intégré au système informatique de la Confédération via iTunes et Apple n'a donc plus accès aux données transférées. Une analyse de la sécurité des téléphones dit intelligents sera remise d'ici l'automne au Conseil fédéral, qui décidera lesquels autoriser.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS