Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Simonetta Sommaruga a souligné le danger de la criminalité sur Internet à l'occasion du 12e forum de la Fédération des fonctionnaires de police. Il est important qu'il soit proportionnel et professionnel, a relevé la conseillère fédérale.

La ministre de la justice a indiqué que le Conseil fédéral allait décider dans les prochaines semaines comment il comptait procéder avec la révision de la Loi fédérale sur la surveillance de la correspondance par poste et télécommunication (LSCPT). Ce texte doit contenir les moyens permettant de lutter contre cette nouvelle forme de criminalité.

Le gouvernement a cependant déjà dû faire marche-arrière une première fois après que le Parlement lui a renvoyé sa copie, qu'il estimait empiéter par trop sur la protection de la vie privée. Un nouveau projet n'a pas non plus connu un accueil très positif l'an dernier en procédure de consultation.

Cheval de Troie

Un des principaux points d'achoppement est l'utilisation de logiciels appelés "chevaux de Troie" qui permettent entre autres de suivre les manipulations effectuées sur le clavier d'un ordinateur ou d'en scanner le disque dur. Un type analogue de surveillance avait provoqué une telle levée de boucliers en Allemagne que son usage systématique avait fini par être jugée anticonstitutionnelle.

Un tel logiciel d'espionnage a été utilisé dans de rares cas en Suisse pour décrypter des contenus codés, oraux ou écrits, avec l'aval du Ministère public de la Confédération et du Tribunal pénal fédéral.

Manque de policiers

Par ailleurs, les forces de l'ordre revendiquent plus de policiers. Près de 600 postes, dont la création est décidée, doivent être repourvus sur l'ensemble de la Suisse.

Les policiers se disent également entravés dans leur travail de terrain par un nouveau code de procédure pénale bureaucratique et tatillon. Le souci de la protection des données les restreint dans leurs investigations, notamment s'agissant de la pédophilie sur internet.

ATS