Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Les véhicules électriques et hybrides peuvent être dangereux, parce qu'ils sont silencieux. La Commission économique de l'ONU pour l'Europe (CEE) a lancé mardi une étude destinée à mettre au point un système d'alerte sonore pour équiper ces véhicules.
Le développement des véhicules électriques joue un rôle-clef pour contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre. En même temps, il peut représenter un risque pour les piétons et les autres usagers de la route, a expliqué un porte-parole de la CEE Jean Rodriguez.
Le bruit des véhicules à moteur signale leur présence, leur vitesse, s'ils accélèrent ou ralentissent. Rien de tout cela pour des véhicules silencieux. Le risque est particulièrement important pour les aveugles et malvoyants, les enfants et personnes âgées, ainsi que les cyclistes, avertit la CEE.
Recommandation en 2012Un groupe de travail a été créé dans le but de proposer une réglementation sur des systèmes d'alerte sonore pour les véhicules électriques. Réuni à Genève lundi et mardi, il a discuté de l'étendue des risques et de l'information nécessaire aux usagers de la route.
Il a aussi examiné l'efficacité de systèmes d'alerte sonore et les normes techniques qu'il faudra développer. Le groupe a été chargé de faire une recommandation aux gouvernements et à l'industrie d'ici février 2012.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS