Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le taux de port des équipements de protection des scootéristes est particulièrement bas en comparaison de celui des motards, selon le bpa (photo symbolique).

Keystone/AP/RAJANISH KAKADE

(sda-ats)

Le Bureau de prévention des accidents constate qu'une majorité de scootéristes se protège insuffisamment. Moins d'un conducteur sur quatre porte une veste en cuir ou en matériau antiabrasif, et moins d'un scootériste sur deux est équipé de gants lorsqu'il conduit.

Dans son relevé annuel, le bpa souligne en revanche que pour la première fois depuis le début de ses relevés en 1998, la moitié des cyclistes portent un casque. Autre constat positif: le taux très élevé des automobilistes qui bouclent leur ceinture de sécurité et de ceux qui respectent l'obligation de circuler de jour avec les feux allumés.

Le taux de port des équipements de protection des scootéristes est particulièrement bas en comparaison de celui des motards, écrit le bpa dans un communiqué publié jeudi. Selon le relevé 2018, seulement 42% d'entre eux portent par exemple des gants en conduisant, alors que 92% des motocyclistes en sont équipés. Il en va de même pour la veste en cuir ou en matériau antiabrasif, qui ne séduit que 23% des scootéristes (contre 89% des motocyclistes). Le casque est quant à lui porté par la quasi-totalité des conducteurs de deux-roues.

Les risques de blessures graves lors d'un accident de scooter ne sont cependant pas à sous-estimer, avertit le bpa. "Les conséquences d'une chute à scooter ou à moto sont les mêmes. Dans les deux cas, le corps peut entrer directement en contact avec la chaussée. Le risque de blessures est élevé, car le véhicule ne protège pas le conducteur", explique Christoph Jöhr, spécialiste moto du bpa.

Progrès à faire sur le vélo électrique

Le casque devient aussi de plus en plus une habitude pour les amoureux du vélo, mais tout dépend du but du trajet, remarque le Bureau de prévention des accidents. Certes, la moitié des cyclistes portent un casque, mais si 55% d’entre eux se protègent la tête lorsqu'ils font du vélo durant leurs loisirs et 43% sur le chemin de l'école, seulement 37% des cyclistes coiffent un casque lorsqu'ils se rendent au travail et 22% lorsqu'ils vont faire leurs courses.

Alors que le port du casque est obligatoire sur les vélos électriques rapides (avec une assistance au pédalage comprise entre 25 et 45 km/h), seulement 87% en portent un, s'inquiète le bpa. Pour les vélos électriques plus lents (avec une assistance au pédalage jusqu’à 25 km/h), le taux de port s'élève quant à lui à 67%.

Mesure de "Via Secura" saluée"

Les relevés du bpa concernant la ceinture de sécurité et les feux allumés de jour se maintiennent quant à eux à un niveau élevé. En effet, 95% des automobilistes et 94% des passagers avant bouclent leur ceinture de sécurité lorsqu'ils circulent. Le taux de port varie faiblement selon le type de route: alors que 98% des conducteurs s'attachent sur l'autoroute, ils sont 95% à le faire à l'extérieur des localités et 94% à l'intérieur.

Quatre ans après l'introduction de l'obligation de circuler de jour avec les feux allumés, la quasi-totalité des usagers de la route (97%) respecte cette prescription. Selon l’Office fédéral des routes (OFROU), cette mesure, entrée en vigueur dans le cadre du programme d'action "Via sicura" porte ses fruits puisqu'elle a permis d'éviter en 2014 et 2015 en moyenne 110 blessés graves par année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS