Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le prince Charles a marché en silence dans la "zone rouge" normalement interdite d'accès, où gisent les ruines de maisons et de la mairie médiévale d'Amatrice.

KEYSTONE/AP REUTERS/ALESSANDRO BIANCHI

(sda-ats)

Le prince Charles s'est rendu dimanche à Amatrice, l'une des villes du centre de l'Italie touchées par un séisme de magnitude qui a fait près de 300 morts en août dernier. Il a tenté d'apporter du réconfort aux survivants en pleurs.

L'héritier du trône britannique a parcouru en silence la "zone rouge" normalement interdite d'accès, où gisent les ruines de maisons et de la mairie médiévale de cette commune perchée sur une colline. Trois vacanciers britanniques font partie de la longue liste des victimes.

"C'est une scène de dévastation terrifiante", s'est-il écrié, en découvrant les décombres de l'église Sant'Agostino, entourée d'un jardin peuplé de chats abandonnés. Il s'est également rendu dans des résidences provisoires et une école nouvellement construite. Il a déposé une gerbe de fleurs blanches et jaunes sur une simple pierre servant de mémorial aux victimes du séisme.

Accélérer la reconstruction

Le maire de la ville Sergio Pirozzi a précisé qu'il attendait "la reconstruction de la ville". "Nous devons être tournés vers l'avenir", a-t-il confié au prince de Galles.

Des habitants des régions touchées par le tremblement de terre ont manifesté samedi devant le parlement à Rome ainsi que dans plusieurs autres localités. Ils demandaient au gouvernement d'accélérer les mesures de reconstruction, de simplifier les procédures administratives pour la construction de nouvelles habitations et d'appliquer des réductions d'impôt pour les sinistrés.

Hommage aux survivants

"J'aimerais pouvoir faire davantage pour vous, votre résistance psychique est admirable", a dit le prince en s'entretenant avec un habitant. "Je lui ai dit que j'avais perdu mon mari cette nuit là, il était très ému et m'a embrassée", a confié à l'AFP Marina Torredi, 65 ans. "Je l'ai présenté à Agostino, qui m'a tirée des décombres et il a dit que c'était un héros", a-t-elle rapporté.

Un survivant de 75 ans, Carmine Monteforte, qui s'est mêlé à un groupe agitant des drapeaux britanniques, a raconté comment le prince Charles l'avait étreint. "C'était un geste merveilleux de chaleur humaine, j'en avais les larmes aux yeux. Sa visite a vraiment remonté le moral des gens ici", a-t-il dit.

La venue du prince Charles à Amatrice s'inscrit dans une tournée européenne, réalisée en compagnie de son épouse Camilla, pour renforcer les relations à l'intérieur de l'UE après le Brexit.

L'offensive de charme a démarré en Roumanie et se terminera en Autriche mercredi. Mardi, le couple princier doit être reçu par le pape François au Vatican.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS